Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 12:16

On trouve les reproductions de ces plaques émaillées jadis affichées dans les maisons closes italiennes dans de nombreuses boutiques à touristes, à côté des cartes postales, porte-clés et autres objets hétéroclites de plus ou moins bon goût...

 

Le "plus vieux métier du monde", qui, d'un côté, a souvent été jugé répréhensible à l'intérieur des contextes politiques et religieux, de l'autre était toléré dans la conscience du rôle qu'il jouait dans le cadre social.

En Italie le "Règlement du service de surveillance sur la prostitution" remonte au 15 février1860:  une date qui marque la naissance des "maisons de tolérance" officiellement ainsi appelée parce que leur existence était tolérée par l'État.

Elles étaient subdivisés par le Règlement en 3 catégories, pour chacune desqeulles l'État fixait les tarifs :  5 lires pour les "maisons" de luxe, de 2 à 5 lires pour celles de niveau moyen et 2 lires pour les "populaires."

Il était obligatoire pour leur tenanciers de payer les taxes sur les recettes et pour pouvoir ouvrir une "maison" il était nécessaire d'obtenir une permission spéciale.


En 1888, puis, afin de mieux réglementer la matière, "la loi Crispi" intervint et interdit d'y vendre nourritures et boissons, d'y organiser des fêtes tendres, d'y chanter et danser.

Il devint obligatoire en outre, et de là vint le nom de "maisons closes", de tenir toujours les fenêtres fermées , de manière que les passants ne fussent pas troublés par le spectacle de l'intérieur.
La loi de 1888 fixa la nature et le rythme des contrôles médicaux à effectuer sur les "demoiselles" pour éviter la propagation  des maladies vénériennes.

Il y a plus de 50 ans, , le 20 septembre 1958 pour être exact, entra en vigueur la loi Merlin qu décrétait l'abolition des "maisons."

Leur fermeture marqua non seulement la fin d'une époque, mais aussi celle d'une histoire millénaire.

 

 

volterra 8571

  dans celle-ci, on faisait un prix aux jeunes gens "à leur premier poil"

 

volterra 8693

  dans celle-là, on payait après...

 

volterra 8694

  et là, l'eau, le savon et la serviette étaient en supplément !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : De moi à vous
  • : Photographe amateur et sans prétention, je tiens à partager avec vous les clichés que je prends au gré de mes envies, près de chez moi à Saint-Dizier, en Haute-Marne, ou parfois un peu plus loin, en France ou à l'étranger. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Une précision : toutes les photos (sauf mention contraire) sont de moi, mais les commentaires sont parfois issus de sites existants ; dans ce cas je joins le lien nécessaire pour y accéder et y trouver encore plus d'infos...
  • Contact

Il est exactement ...

** MES PHOTOS NE SONT PAS LIBRES DE DROIT **
si vous souhaitez les reproduire ou les utiliser
merci de me le demander gentiment par mail :


brigitte.rebollar@wanadoo.fr

Une Petite Astuce : Clic Gauchepour Agrandir Les Photos