Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 19:43
La Cétoine dorée ( Cetonia aurata pour les entomologistes ! ) est parfois appelée "hanneton des roses" eu égard au fait qu'elle affectionne ce type de fleurs, et même un peu trop aux dires des rosiéristes qui la considèrent souvent comme nuisible, car elle "mâchouille" plus qu'elle ne butine, ce que la délicatesse de la fleur n'apprécie guère.

Suivant les régions l'insecte adulte apparaît d'avril à juin, et il peut se rencontrer jusqu'en septembre-octobre. Dans ce dernier cas il s'agit d'exemplaires isolés, et de sorties très certainement anticipées et quelque peu intempestives. La Cétoine dorée vole avec beaucoup d'aisance et les élytres restent fermés, un décrochement de leur bordure latérale permettant le passage de l'aile membraneuse.

L'insecte aime le soleil et il n'est pas rare de le rencontrer dans les jardins où il se complaît à fourrager dans les roses, comme déjà dit, mais également dans les grappes fleuries des lilas, des troènes, ou encore du pyracantha. Hors de nos parcs et jardins la cétoine dorée se rencontre le plus fréquemment sur les chardons et les inflorescences d'ombellifères, mais aussi sur les fleurs du Sureau, de l'Aubépine, et bien sûr de l' Eglantier c.a.d. du rosier sauvage.

La taille de l'insecte adulte oscille entre 15 et 20 mm, et la couleur de base est vert métallique avec de petites macules blanchâtres, et tranversales, sur les élytres. De très nombreuses variations sont cependant observables mais elles sont le plus souvent cantonnées dans la moitié sud de la France, et la Corse elle-même a ses spécificités chromatiques. (insectes.net.fr)


Partager cet article
Repost0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 20:08
Eh bien voilà : respectant les délais habituels, entre 16 et 22 jours, les bébés mésanges se sont envolés dans la journée ; je les ai vus ce matin becs au bord du trou d'envol, et ce soir, plus personne dans le nid ... Je leur souhaite une longue vie, pas loin de mon jardin j'espère ...

Partager cet article
Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 14:45
Que de changements depuis leur éclosion ! les 4 bébés réclament à manger à longueur de journée, de l'aube au coucher du soleil ; ils ressemblent maintenant aux adultes, on les aperçoit par le trou d'envol quand ils grimpent sur le balcon du nichoir, pour guetter leurs parents qui font les navettes

Partager cet article
Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 20:47
Yeux bien ouverts, plumes formées, les couleurs aussi apparaissent, ils ont l'air en pleine forme ces bébés !
Partager cet article
Repost0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 11:52
A 8 jours, ils ouvrent bien les yeux, et le bec aussi !


Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 18:40
La notoriété de la linotte s'arrête à son seul nom... Peu de gens connaissent l'aspect de ce fringillidé couleur de terre, très mimétique sur le sol où il passe le plus clair de son temps à la recherche de sa nourriture. La mue de printemps fait cependant perdre au mâle la discrétion de son plumage hivernal. Le front et la poitrine deviennent rouge écarlate, et il lance alors, perché bien en vue, son gazouillis mélodieux et désordonné. Il s'agit ici d'une linotte mélodieuse mâle. (oiseaux.net)



Mais pourquoi l'expression "tête de linotte" est-elle employée pour désigner une personne étourdie, distraite ou sans mémoire ?
 'Tête de' est une forme souvent péjorative ('tête de lard', 'tête de mule', 'tête de pioche'...) et tête de linotte
ne fait pas exception.

La linotte, qu'elle soit mélodieuse ou à bec jaune, est, comme chacun sait, un oiseau de la famille des fringillidés.
Mais cela importe peu : l'essentiel, c'est que c'est un oiseau, donc avec une boîte cranienne toute petite, ce qui veut dire un cerveau minuscule, siège de pensées d'un niveau à peine supérieur à celles d'une huitre.

Alors pourquoi la linotte au lieu de l'hirondelle, la rousserolle turdoïde ou de la locustelle luscinioïde ?
Tout simplement parce que, dans l'imagination populaire ancienne, l'étourneau et la linotte étaient considérés comme des animaux changeants ou étourdis (étour-neau, étour-di - même origine étymologique), comme le mulet était vu comme têtu.
C'est donc assez naturellement que le comportement de la personne et celui de cet oiseau-là ont été confondus.  (expressio.fr)

Partager cet article
Repost0
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 19:02
Les oisillons commencent à s'emplumer et à se faire entendre, ils piaillent pour réclamer à manger, et ouvrent grand le bec !

Partager cet article
Repost0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 14:10
Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 10:24
les poussins ont 3 jours
Partager cet article
Repost0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 20:13
Hier soir dans le nichoir de mon jardin sont nés 4 (ou plus ?) petites mésanges charbonnières ; leur mère défend vaillamment son nid, elle m'a accueillie avec de grands battements d'ailes pour m'effrayer, puis s'est vite reposée sur ses poussins en train de naître :




ce soir je suis allée délicatement contrôler que tout s'était bien passé lors d'une courte absence de la maman ; tout à l'air d'aller bien pour les 4 petits que j'ai pu compter, je ne sais pas s'il y en a qui seraient cachés sous leurs frères ..
"Le nid de la mésange charbonnière est établi dans des trous d'arbre ou dans des nichoirs. C'est une coupe à base de mousses et garnie de poils et de plumes. Il est construit par la femelle dès le début du printemps.  La mésange charbonnière pond de 3 à 18 oeufs (9 en moyenne en forêt, moins dans les jardins), surtout en avril-juin. Les oeufs sont lisses, blanc mat tachetés. L'incubation dure 13 ou 14 jours. Les parents s'en occupent pendant encore 40 jours, jusqu'à ce qu'ils aient toutes leurs plumes. Il peut y avoir 2 pontes par an.
La fréquence de nourrissage peut atteindre dans certains cas 900 becquées par jour." Ces mésanges vivent une quinzaine d'années. (lien)






Partager cet article
Repost0

  • : De moi à vous
  • : Photographe amateur et sans prétention, je tiens à partager avec vous les clichés que je prends au gré de mes envies, près de chez moi à Saint-Dizier, en Haute-Marne, ou parfois un peu plus loin, en France ou à l'étranger. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Une précision : toutes les photos (sauf mention contraire) sont de moi, mais les commentaires sont parfois issus de sites existants ; dans ce cas je joins le lien nécessaire pour y accéder et y trouver encore plus d'infos...
  • Contact

Il est exactement ...

** MES PHOTOS NE SONT PAS LIBRES DE DROIT **
si vous souhaitez les reproduire ou les utiliser
merci de me le demander gentiment par mail :


brigitte.rebollar@wanadoo.fr

Une Petite Astuce : Clic Gauchepour Agrandir Les Photos