Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 15:04

Torri est un petit village médiéval avec les restes d'une abbaye du XIème siècle. Il en est déjà fait mention dans un document de 1069 par lequel le pape Alexandre II prend possession du monastère fondé par Jean Gualbert, moine de Valombreuse. Torri connaît son apogée aux XIIème et XIVème siècles. Mais, à partir de 1332, la région environnante est mise à feu et à sang par les troupes pisanes.

L'abbaye a été complètement abandonnée au XVème siècle et il n'en reste qu'un remarquable cloître carré à trois étages :

 

- le premier, en marbre blanc et noir, remonte à la fin du XIIème siècle. L'ordonnance des lignes noires et blanches a été inspirée par l'art d'Orient importé en Toscane par les Pisans. Ce système d'ornementation sera repris dans l'église de Montesiepi et, plus tard, dans la cathédrale de Sienne. Remarquez que l'alternance du noir et du blanc apparaît même dans les chapiteaux.

 
- le deuxième étage, plus tardif, a probablement été construit au XIII
ème ou même au XIVème siècle. Il se
 compose de colonnes trapues en briques avec chapiteaux et bases en travertin.

 

- l'étage supérieur a des colonnettes octogonales en bois surmontées de chapiteaux à motifs végétaux; il date du XIVème siècle. Les chapiteaux du premier cloître sont absolument ravissants et témoignent de l'influence française en Toscane.
 

 

A remarquer tout particulièrement (je reconnais, je n'ai pas photographié les 4 faces de chaque chapiteau ...) :


 

- deux hommes offrent des animaux en sacrifice. La main de Dieu est là pour marquer sa présence.


- Adam et Eve tentés par le démon ; sur le coté, un bel Archange Saint Michel brandissant son glaive. 


- La colombe, les ailes fermées et tient un rameau d'olivier dans le bec. Elle représente donc la messagère de paix envoyée après le Déluge.


-  Femme sirène, symbole de la tentation charnelle.

 
Le cloître ne peut être visité que les lundis et vendredis de 9 h a 12 h (perlatoscana.com)

 

torri 9861

 

torri 9858

 

torri 9857

 

torri 9855

 

torri 9796

 

torri 9801

torri 9797

 

torri 9799

 

torri 9804

 

torri 9805

 

torri 9806

 

torri 9816

 

torri 9822

 

torri 9825

 

torri 9839

 

torri 9844

 

torri 9848

  ... C'est ainsi que s'achève notre séjour "Découverte de la Toscane", une région que nous ne connaissions absolument pas, qui nous a entr'ouvert quelques portes que nous pousserons sans doute un peu plus l'année prochaine...

Calme, douceur de vivre se mêlant à l'intérêt culturel indéniable, paysages sublimes de sérénité, attrait de la nouveauté et accueil sans faille de la part de nos hôtes dans une maison très agréable nichée dans un village tout proche de Sienne et donc idéal pour rayonner, ont contribué à des vacances conformes à ce que l'on en attendait !

Un merci particulier à Patrick, qui se reconnaîtra, de m'avoir, par les récits passionnants qu'il me fait de ses différents séjours, donné l'envie de venir en Toscane.

 

 

Repost 0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 22:00

Avant que notre séjour en Toscane se termine, j'ai souhaité retourner à Sienne, une ville que j'ai vraiment beaucoup aimée, plus que Florence sans doute, car -pour moi-peut-être plus "authentique", en tous cas moins envahie...

 

Nous en avons profité pour voir quelques rues que nous avions laissé passer le premier jour, c'est ainsi que nous avons visité le Sanctuaire de Sainte Catherine de Sienne : il s'agit d'une série d'édifices, élevés à partir de 1464, sur l'endroit où se trouvait la maison paternelle de Sainte Catherine, dans une petite rue au dessous de la Basilique San Domenico.


Le Sanctuaire  se compose de l'Oratoire Supérieur- qui était la cuisine – l'Oratoire Inférieur – le laboratoire du père qui s'appelait Jacopo et était teinturier - l'Oratoire de la Chambre – qui était la chambre de Sainte Catherine - et enfin l'église du Crucifix, qui fut élevée sur l'emplacement du potager de la maison.
 Ste Catherine vécut entre 1347 et 1380 et fut tertiaire dominicaine, dévorée par l'amour pour Jésus Christ elle eut le don des stigmates et se prodigua en faveur d'une réforme de l'église et pour le retour du Pape d'Avignon à Rome: chose qui arriva en 1377. Ses écrits, d'une grande force mystique, sont un témoignage important de haute spiritualité. Proclamée sainte en 1461, elle fut déclarée patronne d'Italie en 1939, avec Saint François ; on célèbre sa fête le 30 avril.
Dans l'Oratoire supérieur on voit 17 tableaux, du XVI° et XVII° siècle, qui racontent l'histoire de la Sainte. Dans l'Oratoire du Crucifix, outre le crucifix du XII° siècle, sur bois, devant lequel la sainte reçut le don des stigmates.
L'Oratoire de la Chambre est suggestif, non pas par les œuvres d'art qui l'ornent, mais à cause de la cellule annexe où la sainte habitait et priait.
L'Oratoire inférieur est connu aussi bien comme église de Sainte Catherine in Fontebranda que comme oratoire de la Contrada de l'Oca; c'est une belle construction du XV° siècle qui accueille sur son autel une statue en bois coloré de la sainte très expressive, sculptée par le siennois Neroccio di Bartolomeo en 1474 environ.

Du Vicolo del Tiratoio, par Costa Sant'Antonio et via de la Sapienza, on débouche Place San Domenico, dominée par la masse en briques de l'église homonyme. (sienaviva.com)

diverses-autres 9573

diverses-autres 9575

diverses-autres 9576

diverses-autres 9577

diverses-autres 9572

diverses-autres 9560

Nous sommes ensuite descendus par des rues toujours bien pentues jusqu'à la Fonte Branda, un des principaux points d'approvisionnement en eau de la ville médiévale, qui se trouve adossée à la hauteur sur laquelle s'élève la Basilique Saint Dominique. La fontaine, avec ses créneaux et les trois puissantes arcades en plein cintre qui forment sa structure, a l'aspect d'un petit fortin ; c'est une construction de 1246 projetée par Giovanni di Stefano :

diverses-autres 9585

diverses-autres 9596

diverses-autres 9599

diverses-autres 9602

puis nous avons achevé notre balade en rejoignant par les ruelles la Piazza del Campo, sur laquelle j'ai découvert de "charmants" animaux que je n'avais pas vu la premiere fois :

diverses-autres 9606

diverses-autres 9615

diverses-autres 9617

diverses-autres 9635

diverses-autres 9649

diverses-autres 9669

diverses-autres 9683

Repost 0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 22:17

L'abbaye de San Galgano est l'un des plus beaux monuments de Toscane. L'atmosphère mystique, unique et mystérieuse de l'endroit et les nombreuses légendes qui entourent les origines et l'histoire de l'abbaye et du monastère attirent beaucoup de visiteurs pendant toute l'année.

Le site se compose de deux attractions principales : la cathédrale gothique sans toit et le monastère de Montesiepi à la forme très singulière, un ermitage antique, qui accueille le tombeau de Saint Galgano et l'épée dans la pierre.

 

La légende de Saint Galgano

Galgano Guidotti était un chevalier dissolu qui habitait Chiusdino à la deuxième moitié du 12ème siècle. Un jour, l'Archange Michel lui apparut, le convainquit de se repentir et lui montra les voies du salut. Après cette rencontre, Sire Galgano annonça son intention de devenir un ermite et de vivre dans une caverne, mais ses amis et sa famille se moquaient de lui. Sa mère Dionisia le convainquit de mettre ses vêtements de noble et d'aller voir sa fiancée Polissena Brizzi à Civitella Marittima pour la dernière fois mais le long du chemin, le cheval de monsieur Galgano se cabra tout à coup et le chevalier tomba et se cogna la tête contre une pierre. Il soudainement sentit une force qui l'aidait à se relever et il entendit une voix séraphique à la laquelle il ne pouvait pas résister et qui le conduisait à Monte Siepi, une colline raboteuse près de Chiusdino. Là-bas il eut la vision d'un temple rond et de Jésus et de la Vierge Marie entourés par les Apôtres.

La voix guida Galgano jusqu'au sommet de la colline et l'invita à abandonner sa vie pécheresse mais le chevalier, hésitant, répondit que, même si il pensait qu'il devrait en effet changer sa vie, ça serait aussi difficile que de casser des roches avec son épée et en disant ça, il dégaina sonépée et frappa une pierre, s'attendant à ce que la lame de son épée se casse. À son grand étonnement, l'épée coupa la pierre et s'enfonça dans la pierre jusqu'à la poignée.

Sire Galgano ne laissa jamais plus la colline. Il vécut dans la pauvreté, avec les animaux sauvages comme seuls compagnons. La légende raconte que le diable envoya un homme méchant déguisé en moine pour tuer Galgano mais les loups qui vivaient avec lui déchirèrent l'homme, n'en laissant que les mains.

 

L'ermitage de Montesiepi

L'épée dans la pierre et les mains du méchant homme peuvent toujours être vues dans l'église du monastère de Montesiepi, construite à la fin du 12ème siècle comme mausolée pour le saint. Saint Galgano est enterré dans l'église. L'église a une forme très particulière : elle est construite comme une rotonde et les historiens présument qu'elle a été inspirée par Castel Sant'Angelo, le Panthéon de Rome ou même par untombeau étrusque comme ceux qui se trouvent dans les environs de Volterra, la ville qui autrefois contrôlait cette région. L'église a été agrandie au 14ème siècle avec la construction d'une chapelle avec des fresques du peintre Ambrogio Lorenzetti de Sienne.

 

eglise 9434

 

eglise 9498

 

eglise 9501

 

eglise 9503

 

eglise 9504

 

eglise 9509

 

eglise 9511

 

 

eglise 9515

 

 

eglise 9514

 

eglise 9517

 

eglise 9518

 

eglise 9521

 

L'Abbaye de San Galgano

L'abbaye de Saint Galgano a été construite au 13ème siècle alors que la vieille chapelle et le monastère sont devenus trop petits pour les pèlerins qui venaient visiter le tombeau du saint de Sienne. L'abbaye de Saint Galgano était la première église gothique de Toscane, et plus tard elle a été employée comme modèle pour la cathédrale de Sienne. L'abbaye a été construite selon le style cistercien typique basé sur une croix latine avec trois nefs, aux chapiteaux richement sculptés et aux rosaces, avec un cloître, et - ce qui est hors du commun - un clocher.

Au cours des siècles, les rivalités entre Sienne et Florence ont condamné l'abbaye à un déclin lent mais irréversible, et à la fin du 18ème siècle le clocher s'est écroulé, détruisant une grande partie du toit de l'église. L'abbaye a été abandonnée et les pierres ont été employées par les constructeurs des alentours pour construire des maisons et d'autres petites églises de campagne. Grâce à plusieurs restaurations la cathédrale est maintenant l'une des ruines les plus belles et les plus intéressantes de Toscane,et elle mérite une visite.

Aujourd'hui elle est souvent utilisée pour des représentations d'oeuvres d'opéra, on y joue bientôt par exemple Carmina Burana, ou pour des spectacles, il y avait cet après-midi une répétition de danse contemporaine.

 

abbaye 9494

 

abbaye 9438

 

abbaye 9442

 

abbaye 9458

 

abbaye 9449

 

abbaye 9459

 

abbaye 9465

 

abbaye 9468

 

abbaye 9476

 

abbaye 9478

 

abbaye 9481

 

abbaye 9484

 


Repost 0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 21:25

Florence est célèbre partout dans le monde pour ses beautés uniques.
Pendant longtemps, Florence a été le berceau de la culture et de l'art: plusieurs des artistes les plus célèbres de la Renaissance sont nés là et, grâce à eux, des milliers de touristes choisissent Florence pour leurs vacances.
Florence signifie l'abondance ou la richesse ; pendant le moyen-âge, grâce à la famille des Medicis, elle est devenue une puissance économique, culturelle et artistique importante.
Le patrimoine artistique de Florence est parmi les plus importants au monde. Célèbre musées (galerie des Offices, musée Pitti, musée du Bargello, musée archéologique, musée d'art moderne, musée del Duomo), grandes bibliothèques (bibliothèque Laurenziana, bibliothèque Riccardiana, bibliothèque Marucelliana, bibliothèque nationale), académies célèbres (académie du son, académie du Cimento, académie Colombaria), grands parcs et jardins (parc du Cascine, jardin de Boboli, jardin de l'iris). Les Monuments de Florence constituent un complexe artistique parmi les plus importants au monde: le baptistère (avec ses portes d'or par Ghiberti et Andrea Pisano), la Forteresse de Basso, le campanile de Giotto, importantes Églises: le Dôme (ou Santa Maria del Fiore) avec son immense coupole de Brunelleschi et son clocher de Giotto abrite une pietà de Michelangelo, l'église de Santa Maria Novella, l'église de Santa Croce, dans laquelle se trouvent les tombes de Machiavel, Michelange, Galileo Galieli, Alfieri, Foscolo et Rossini, l'église de San Lorenzo. Florence est riche de grandes oeuvres et de palais comme le Palazzo Vecchio, la Loggia dell'Orcagna, l'Ospedale degli Innocenti de Brunelleschi, le Palazzo Medici, le Palazzo Pitti et les Offices (par Vasari avec sa galerie célèbre), le Ponte Vecchio avec la double rangée de vieilles boutiques toutes dédiées à l'orfèvrerie depuis le XVIème siècle.

 

Mais impossible de tout décrire, je vous laisse découvrir plus d'infos sur Internet, et je vous propose quelques unes des photos prises aujourd'hui ; je pense que je n'ai rien vu ou presque de Florence, d'abord il faisait très chaud, et puis la fatigue commençant à s'accumuler se fait sentir sur mes articulations et mes tendons, me rendant la marche difficile, et on a notre petit Gordon, qui à 3 mois a déjà beaucoup marché depuis notre arrivée en Italie et commence à en avoir un peu assez, et puis...et  puis... ces milliers de touristes qui se bousculent dans les rues au gré des visites organisées, dans les files d'attente interminables, j'avoue, m'ont un peu découragée, du coup je n'ai rien visité...

mais bon, c'était un premier contact, fort intéressant malgré tout, et qui donne envie de revenir, peut-être à une autre saison ?

 

florence 8962vue générale depuis la piazzale michelangelo florence 8986 il Ponte Vecchio
 florence 9003Santa Croce florence 9014 piazza Santa Croce
 florence 9029il Duomo florence 9033 détail

 florence 9055il Duomo : file d'attente pour la visite

(et il y en a autant derrière moi)

 florence 9062il Duomo
 florence 9061le Baptistère florence 9064 et sa porte d'or
 florence 9074il Duomo florence 9087 il Duomo
 florence 9076il Duomo  florence 9093le Baptistère (détail)
 florence 9096  florence 9116Orsanmichele

florence 9118

Orsanmichele

florence 9134  Orsanmichele

 florence 9135

Orsanmichele

florence 9146 piazza della signoria
 florence 9155 florence 9169
 
 florence 9172 florence 9196 

 florence 9202

mimes devant la Galerie des Offices

florence 9203   

 florence 9207


florence 9214  

 florence 9234

à de nombreux endroits à Florence on remarque cette accumulation de cadenas, symbole d'attachement éternel pour les amoureux qui passent par là...

 

florence 9237 
 florence 9252  florence 9253
 florence 9282 cette vieille selle de vélo a plus de ressort(s) que moi à la fin de cette journée florentine ;))
   



Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 22:30

Cet après-midi, nous sommes sortis assez tard, après la piscine, alors que l'orage grondait ; il s'est d'ailleurs mis à pleuvoir quelques minutes plus tard  ; est-ce cette menace qui a fait sortir ce très beau "lézard" que je ne connais pas (si quelqu'un le sait...) , peut-être dans l'espoir de se désaltérer ? en tous cas, la pluie n'a pas abîmé cette magnifique grappe de raisin qui donnera sans doute un Brunello de qualité.

Après l'orage vint l'arc-en-ciel, que je dédie à tous ceux que je porte dans mon coeur....

 

les-crete-sienese 8908

 

les-crete-sienese 8927

 

les-crete-sienese 8917

 

les-crete-sienese 8958

 

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 22:04

Le "Sacro Monte" de San Vivaldo, appelé aussi "Jérusalem de Toscane" se trouve à quelques kilomètres de Montaione, au centre d'une vaste zone boisée dénommée Boscotondo ou Selva di Boscolazzeroni.

Au XIII° siècle, le Franciscain Vivaldo Stricchi de San Gimignano, fût trouvé mort près d'un châtaigner qui lui servait de demeure. Lieu d'ermitage, les frères franciscains en prirent possession et le transformèrent en un couvent.

Ce qui distingue San Vivaldo, c'est son Mont Sacré ou Jérusalem de Toscane, un ensemble de chapelles et de petits temples avec de nombreuses terres cuites et peintures de l'école Robbiana du XVI° siècle. Les travaux de construction durèrent de 1500 au 1515: On doit cet endroit au Père Tommaso de Firenze .

La Jérusalem de San Vivaldo est la reproduction exacte de la vraie Jérusalem de la fin du XV° siècle, même si elle a une orientation différente : on chercha à transférer la Terre Sainte, en reconstituant matériellement et de manière symbolique les lieux essentiels de la Via Dolosa. Une exposition permanente illustre les caractéristiques du Sacro Monte.

Près du couvent, habité par seulement deux frères, il y a un restaurant, alors que les chapelles sont toujours ouvertes au public, elles sont visitées (uniquement visites guidées) par des gens provenant des quatre coins du monde, et dernièrement, la 'Jérusalem de Toscane' a été reconnue monument national.(visitmontaione.com)

 

san-vivaldo 8723 san-vivaldo 8734 
san-vivaldo 8726 san-vivaldo 8730 
san-vivaldo 8736 san-vivaldo 8737 
san-vivaldo 8740 san-vivaldo 8744 
san-vivaldo 8745 san-vivaldo 8748 
san-vivaldo 8751 san-vivaldo 8754 
san-vivaldo 8755 san-vivaldo 8761 
san-vivaldo 8756 san-vivaldo 8746
san-vivaldo 8763 san-vivaldo 8764
san-vivaldo 8770 san-vivaldo 8771 
san-vivaldo 8779 san-vivaldo 8773 
san-vivaldo 8772 san-vivaldo 8776
san-vivaldo 8775 san-vivaldo 8777
san-vivaldo 8782 san-vivaldo 8785 
san-vivaldo 8787 san-vivaldo 8788 

 


Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 12:16

On trouve les reproductions de ces plaques émaillées jadis affichées dans les maisons closes italiennes dans de nombreuses boutiques à touristes, à côté des cartes postales, porte-clés et autres objets hétéroclites de plus ou moins bon goût...

 

Le "plus vieux métier du monde", qui, d'un côté, a souvent été jugé répréhensible à l'intérieur des contextes politiques et religieux, de l'autre était toléré dans la conscience du rôle qu'il jouait dans le cadre social.

En Italie le "Règlement du service de surveillance sur la prostitution" remonte au 15 février1860:  une date qui marque la naissance des "maisons de tolérance" officiellement ainsi appelée parce que leur existence était tolérée par l'État.

Elles étaient subdivisés par le Règlement en 3 catégories, pour chacune desqeulles l'État fixait les tarifs :  5 lires pour les "maisons" de luxe, de 2 à 5 lires pour celles de niveau moyen et 2 lires pour les "populaires."

Il était obligatoire pour leur tenanciers de payer les taxes sur les recettes et pour pouvoir ouvrir une "maison" il était nécessaire d'obtenir une permission spéciale.


En 1888, puis, afin de mieux réglementer la matière, "la loi Crispi" intervint et interdit d'y vendre nourritures et boissons, d'y organiser des fêtes tendres, d'y chanter et danser.

Il devint obligatoire en outre, et de là vint le nom de "maisons closes", de tenir toujours les fenêtres fermées , de manière que les passants ne fussent pas troublés par le spectacle de l'intérieur.
La loi de 1888 fixa la nature et le rythme des contrôles médicaux à effectuer sur les "demoiselles" pour éviter la propagation  des maladies vénériennes.

Il y a plus de 50 ans, , le 20 septembre 1958 pour être exact, entra en vigueur la loi Merlin qu décrétait l'abolition des "maisons."

Leur fermeture marqua non seulement la fin d'une époque, mais aussi celle d'une histoire millénaire.

 

 

volterra 8571

  dans celle-ci, on faisait un prix aux jeunes gens "à leur premier poil"

 

volterra 8693

  dans celle-là, on payait après...

 

volterra 8694

  et là, l'eau, le savon et la serviette étaient en supplément !


Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 08:28

La "magique et mystérieuse" ville de Volterra a ses racines dans trois mille ans d'histoire. Il est possible de trouver des évidences et des traces de chaque période historique ce qui donne à la ville un aspect artistique unique.
Les murs antiques de ville, l'imposante Porta all Arco, le Necropolis de Marmini et les nombreuses trouvailles archéologiques conservées dans le Musèe Etrusque Guarnacci, l'Ombra della Sera avec son profil unique, les urnes funèbres et les bijoux finement travaillés, sont les témoins de la période Etrusque.
Le théâtre de Vallebona vient de la période d'Augustus et suggère l'importance de Volterra sous la domination romaine.
Aujourd'hui la ville conserve par dessus tout un aspect médiéval non seulement pour ses murs du 12ème siècle mais également en raison de sa disposition urbaine, rues étroites, palais, tours et églises. La Renaissance a eu une influence importante sur Volterra mais sans changer le caractère médiéval de la ville. De cette période sont nés les superbes palais de Minucci Solaini, Incontri-Viti et Inghirami, qui sont construits dans la ville médiévale, l'imposante Fortezza Medicea et le couvent de San Girolamo. (volterra-toscana.net)

 

volterra 8562 volterra 8574 
volterra 8572 volterra 8573 
volterra 8576 volterra 8588 
volterra 8586 volterra 8589 
volterra 8595 nous avons eu l'occasion d'admirer cette reproduction à l'échelle 1:125 en albâtre de la tour de Pise, reconstituée par  une dizaine d'artisans locaux : elle comporte 25 000 pièces, dont 4200 pour le portail d'entrée, 205 colonnes et chapiteaux, 7 cloches en argent, pour un poids de 900 Kg et une hauteur de 3 m. L'albâtre est exploitée et travaillée à Volterra depuis des siècles, et fait le bonheur des marchands de souvenirs.
volterra 8600 volterra 8611 
volterra 8617 volterra 8619 
volterra 8631 volterra 8634 
 volterra 8633 volterra 8637
volterra 8639 volterra 8641
 
volterra 8643 volterra 8650 
volterra 8656 volterra 8665 
 volterra 8668 volterra 8672 
volterra 8676 volterra 8681 
volterra 8687 volterra 8697
volterra 8603 volterra 8605 
volterra 8699 volterra 8702 
volterra 8694
volterra 8716 
Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 08:07

Un petit village étrusque trônant sur une colline surplombant le Val d'Elsa, c'est l'image qu'on devait avoir de ce qui deviendra plus tard San Gimignano. Au Xe siècle,  le bourg fut attaqué par des hordes barbares, mais l'evêque de Modène réussit à le protéger.
Depuis, le bourg prit le nom de l'évêque et s'appela San Gimignano.

San Gimignano se trouvait situé sur la via Francigena, la route médiévale des pélerins francs (au sens large) vers Rome, à qui elle dût une partie de son développement.
Et contrairement aux villes voisines qui étaient sous l'influence des puissantes villes de Florence, Sienne ou Pise, San Gimignano devint une commune libre en 1199.
Les riches familles prirent l'habitude de construire des tours à leurs maisons, tours qui symbolisaient leur puissance et donc, s'élevaient de plus en plus haut à mesure qu'on les construisait.
Il y eut ainsi jusqu'à 72 maisons-tours à San Gimignano, mesurant jusqu'à 50m de hauteur. Cette rivalité de prestige s'aggravait aussi d'une rivalité plus politique, entre les factions des Ardinghelli (partisans des guelfes) et celle des Salvucci (partisans des gibelins).
A ces rivalités s'ajouta la terrible peste de 1348 qui décima la ville. San Gimignano cessa d'être un commune libre et passa sous la protection de Florence, mais sans cesser d'être influencée par Sienne et Pise.
Elle ne connut pas le développement des grands voisines.


Elle reste de nos jours un bourg de 8000 habitants et profite de ses maisons-tours, il en reste 14, de ses ruelles médiévales et de ses murailles bien conservées pour développer le tourisme. 
San Gimignano tire une grande partie de ses revenus et de sa célébrité, de la culture du safran.
Un vin, le Vernaccia de San Gimignano (1re DOCG dénomination d'origine contrôlée italienne décernée en mars 1966) contribue aussi à sa réputation.(toscane1.com)

 

San Gimignano delle Belle Torri est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1990. (pour en savoir plus : unesco.org)

 

san-gimignano 8419

 

san-gimignano 8420

 

san-gimignano 8426

 

san-gimignano 8439

 

san-gimignano 8460

 

san-gimignano 8469

 

san-gimignano 8492

 

san-gimignano 8501

 

san-gimignano 8504

 

san-gimignano 8505

 

san-gimignano 8513

 

san-gimignano 8515

 

san-gimignano 8523

 

san-gimignano 8527

 

san-gimignano 8528

 

san-gimignano 8548


Repost 0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 22:24

Monteriggioni, moins célèbre que Florence, Sienne ou Pise est un bourg médieval situé sur une petite colline à environ 10 kilomètres de Sienne et à 45 kilomètres de Florence. La célébrité de Monteriggioni est due surtout à son excellent état de conservation.


Jusqu’au XIème siècle Monteriggioni fut un lieu d’échange le long de la voie Francigena. Sienne transforma Monteriggioni en une imposante forteresse pour protéger sa frontière nord durant les guerres contre Florence. Sa position permettait le contrôle des vallées des fleuves Staggia et Elsa dans la direction de Florence.

Ses murs furent construits dans les années 1213-1219 (comme le prouve la date gravée dans la pierre de la Porta Romea) ; ils mesurent 570 mètres de long sur 20 mètres de haut et ils ont 14 tours carrées et deux portes d’entrée : Porta Romea ou Franca orientée vers Sienne et Porta di San giovanni ou Fiorentina orientée vers Florence.


Au cours de l’un de ses voyage Dante Alighieri, le fondateur de la poésie italienne, la découvrit en pleine bataille et la cite dans "L’Enfer" :


…pero’ che come in su la cerchia tonda
Monteriggioni di torri si corona,
cosi’ (’n) la proda che ‘l pozzo circonda
torregiavan di mezza la persona
li orribili giganti, cui minaccia
Giove del cielo ancora quando tonaDante - Inferno XXXI, 40-45


Monteriggioni est visible des routes alentour et de l’autoroute. Il compte aujourd’hui, environ une centaine d’habitants, son univers urbain se compose de vieilles maisons et d’une grande place centrale ou s’élève la “Pieve di Santa Maria Assunta”. (voyagesenduo.com)

 

 

monteriggioni 8359

 

monteriggioni 8361

 

monteriggioni 8362

 

monteriggioni 8363

 

monteriggioni 8364

 

monteriggioni 8374

 

monteriggioni 8376

 

monteriggioni 8383

 

monteriggioni 8386

 

monteriggioni 8390

 

monteriggioni 8393

 

monteriggioni 8395

 

monteriggioni 8389

Repost 0

  • : De moi à vous
  • : Photographe amateur et sans prétention, je tiens à partager avec vous les clichés que je prends au gré de mes envies, près de chez moi à Saint-Dizier, en Haute-Marne, ou parfois un peu plus loin, en France ou à l'étranger. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Une précision : toutes les photos (sauf mention contraire) sont de moi, mais les commentaires sont parfois issus de sites existants ; dans ce cas je joins le lien nécessaire pour y accéder et y trouver encore plus d'infos...
  • Contact

Il est exactement ...

** MES PHOTOS NE SONT PAS LIBRES DE DROIT **
si vous souhaitez les reproduire ou les utiliser
merci de me le demander gentiment par mail :


brigitte.rebollar@wanadoo.fr

Une Petite Astuce : Clic Gauchepour Agrandir Les Photos